Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Tourisme / Les villages / Mariembourg / Cartes postales
Actions sur le document

Cartes postales

Notre Dame de la Brouffe
Dernier vestige du prieuré de Vérofle (IXème siècle) occupé par les prémontrés de Floreffe. Durement éprouvée en la révolution française de 1789, elle fut restaurée en 1811. Elle abrite la statue de la Vierge arrivée à Mariembourg en 1653. Dans le porche, des fresques peintes par Boulmant et Buzine racontent son histoire. Le plafond de la chapelle formé d'une voûte en batière est décoré de 16 panneaux peints par J. de Dixmude. Pélérinage le 25 mars et le 15 août.
Ecole Militaire
Hôtel de Ville
Construction néo-gothique élevée en 1884, sur les plans de l'architecte F. Baclène, et qui occupe l'extrémité arientale de l'arsenal bâti en 1819 par les Hollandais, à l'emplacement de l'ancien couvent des Sépulchrines. Derriè la devanture néo-gothique, long bâtiment jadis d'un niveau en moellons assisés de calcaire, bien visible depuis l'Impasse de l'Arsenal. Murs gouterreaux rythmés à l'origine par trois fenêtres en plein cintre de part et d'autre d'un lourd portail axial de même forme. Mur-pignon arrière percé de deux larges portails semblables. Lourds corbeaux en talon marquant l'emplacement de la toiture primitive à croupe. Au Sud, dalle armoirisée portant le millésime de 1819 et la devise "Je maintiendrai". Chaînes d'angles harpées. Surhaussement d'un étage en calcairevers le millieu du XIXe siècle. A l'origine, sept travées de fenêtres en plein cintre reliées par un bandeau à la hauteur de l'appui et du départ du cintre. Bâtièresperpendiculaires.
Kiosque
Rue de la Gare
L'Eglise Sainte-Madeleine
Après avoir fait partie du domaine de l'abbaye de Lobbes, en 869, la seigneurie de Vérofle ou de le Brouffe appartenait à l'abbaye de Floreffe depuis une donationen 1134. Cette abbaye y établit un prieuré de nobertines vers le milieu du XII§me siècle pour les remplacer par des chanoines prémontrés au début du XIIIème siècle. Edifice de moellons de calcaire et ardoise, de 1542, de style Renaissance.Il a été instauré par Marie de Hongrie, soeur de Charles-Quint. Allongement et restauration de la façade et de la tour au XVIIème siècle, sans doute après la destruction de la ville par un terrible incendie en 1655. L'édifice est composé d'une seule nef de trois travées et d'un choeur à trois pans. Restauration au XVIIème et XVIIIème siècle. Cette église a été consacrée en 1584. Le nouvel ameublement est d'origine française; le précédent étant disparu au moment de la Révolution. Le confessional est de style Louis XV. Le porche est surmonté des armoiries de Marie de Hongrie (1542). Outre les dalles funéraires des XVIIème et XVIIIè, il faut signaler quelques dalles de la famille de Brias, gouverneur de Mariembourg.
Entrée de l'Eau Blanche
Le moulin
Rue d'Arschot
Plan de la Ville